Annexes
Les autres volets de l'agence digitale & marketing.
Contact
14 Rue Boulay de la Meurthe
88000 Épinal - France
T : +(33)3 72 54 04 44

contact@section4.fr

Le SEO, ce n’est plus ce que c’était. Pour une fois, nos aînés peuvent bien affirmer que tout a changé, il faudra leur donner raison. Du temps où Internet Explorer régnait en maître, il en fallait peu pour être heureux Google friendly. Quelques balises HTML bien pensées, un bon mot clef répété à l’envi dans les titres, un site propre et voilà. Pour qui avait une concurrence limitée, l’affaire était pliée.

Sauf que tout cela a changé.

Le web s’est ramifié à l’infini, les algorithmes de Google sont désormais une famille nombreuse, les règles du jeu se sont transformées.

Alors, madame Irma, à quoi ressemble le SEO d’aujourd’hui ?

Le référencement naturel n’a plus rien de naturel

C’est dit. Le SEO est affaire de stratégie et les levier à actionner du plan se multiplient. Car une bonne stratégie est d’abord une stratégie qui s’intéresse à l’ensemble des paramètres dont tient compte Google, pour les hiérarchiser en fonction du contexte de la marque : techniques, ergonomiques, d’UX, sémantiques, sociaux…

Au-delà d’une bonne hiérarchisation des priorités, c’est la logique globale de la stratégie qui va faire sa force. Penser une campagne de recrutement sur les réseaux sociaux n’a de sens que si les landing pages correspondantes sur le site sont optimisées pour offrir une bonne conversion, etc.

3 algorithmes, 3 focus à intégrer

Google est finalement un être relativement simple. Sa vie est dévouée à deux grands objectifs. Fournir à l’internaute qui fait une recherche :

1/ ce qu’il cherche 

2/ du contenu de qualité

Autrement dit, il doit fournir une réponse toujours plus pertinente ET qualitative. Ce qui suppose de différencier le bon grain de l’ivraie. Les uns se voient surclasser, les autres pénalisés. Vous avez été surclassé ? Réjouissez-vous mais surtout mobilisez-vous, car ses algorithmes ne cessent d’évoluer pour se rapprocher toujours davantage du graal. 

Un SEO google friendly digne de ce nom tient donc évidemment compte des trois plus grands spécimens qui composent son zoo : Panda, Pingouin et Hummingbird.

– Panda : le fier plantigrade est venu au monde pour récompenser la qualité des contenus et pénaliser le plagiat. Dans le viseur : le contenu dupliqué et sur le podium, le contenu unique à forte valeur ajoutée. Aujourd’hui, cette valorisation de la qualité est doublée d’une attention portée aux signaux utilisateurs (dwell time, clickthrough rate, etc.). Bien vu Google, car qui mieux que le visiteur pour te renseigner sur la pertinence d’un résultat ?

– Pingouin : le piaf a donné du bec sur les liens de mauvaise qualité. Aujourd’hui, liens sortants comme liens entrants sont au cœur de l’action SEO, en maillage fin avec les signaux sociaux (mentions, etc.)

– Hummingbird : également très axé sur la sémantique, l’oiseau mouche a mis le haro sur le keyword stuffing et appelé des champs lexicaux travaillés et vraie finesse sémantique. Aujourd’hui, le référencement naturel s’oriente vers les notions d’intention plus que de requête sémantiques, et doit prendre en compte l’aspect vocal pour avoir une longueur d’avance. 

Le résultat direct de ces changements d’algorithmes et de leurs évolutions est sans appel : pour figurer en bonne place dans les moteurs de recherche, huile de coude et goût des choses bien faites sont les meilleures ressources : un développement sur mesure, déjà, mais aussi, en fonction de leur pertinence pour le projet, des actualités sur le site (différentes des actualités proposées sur les réseaux sociaux), des contenus vidéos, un netlinking judicieux…

Comme avec tout exercice, l’assiduité est de mise

Le SEO est une course de fond qui n’en finit pas. Arrêtez-vous au bord de la route et le dernier du peloton finit par vous dépasser. Moralité : plus que de doubler ses concurrents, il s’agit de conserver son avance. Comme rien ne nous est donné sans efforts en ce bas monde, ceci se travaille : une stratégie SEO de qualité suppose un suivi et un renouvellement/ une évolution des dispositifs choisis, ce n’est pas un one-shot !

Tenté par les stéroïdes pour doper la course ? Forget it.

Google est particulièrement attentif à toute tentative de manipulation. La triche, pas ici. Ou alors il faudra payer et passer par du Adwords pour s’assurer sans effort (ou presque) les premières lignes des pages de résultats. Pour le reste, les tentatives frauduleuses qui permettrait de se positionner à moindre effort sont pénalisées. 

Celles qui ne le sont pas aujourd’hui le seront demain : le bon SEO, c’est aussi celui qui marchera encore demain. A bon entendeur !

Vous voulez échanger
sur le sujet ?
Contactez-nous
Découvrir
d’autres articles
Covid 19 : Les marques engagées se révèlent dans ce type de contexte

Covid 19 : Les marques engagées se révèlent dans ce type de contexte

Directeur Artistique de l’agence Section 4, Hugo Pezzotta partage l’organisation mise en place durant le confinement et depuis le 11 mai. Malgré le contexte, il veut y voir l’occasion de construire une communication et des stratégies plus responsables.

Découvrir >
Section 4, une vision solidaire de la communication

Section 4, une vision solidaire de la communication

À l’heure où la France vit au ralenti, notre quotidien est bouleversé et nos comportements évoluent. La conscience collective et les gestes de solidarité fleurissent ! La communication, elle, prend de nouvelles formes pour répondre aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques actuels.

Découvrir >
Ces marques qui font leur pub sans logo

Ces marques qui font leur pub sans logo

Dans la famille des techniques de marketing les plus osées, je demande le no logo. La pub Mc Do qui figure seulement l'iconique Big Mac en très gros plan ? Sans logo. Sans nom. Sans marque. Et pourtant tout le monde reconnaît.

Découvrir >
5 fondamentaux de l’humour en marketing

5 fondamentaux de l’humour en marketing

Attention, rire peut générer une perte de contrôle sur la carte bleue. Car le pouvoir de l'humour est fort : en créant une complicité, il nous met la marque dans la poche, bien souvent au sens propre. Muscler les zygomatiques fait vendre. Et pour devenir un as de la blague de marque dans la cour des clients, il n'y a pas un secret, il y en a 5 cinq.

Découvrir >
Section 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagramSection 4 instagram
Branding
Solutions digitales
Création de contenus
Activation & marketing