Expertise

27 mars 2019

 

Le terme naming peut se définir de deux manières. Il représente à la fois, le processus de création et le choix d’un nom de marque pour une société ou un produit. Mais aussi, une pratique par laquelle une marque, donne son nom à un évènement ou à un bâtiment. Cette technique s’inscrit dans une logique de sponsoring, à l’image du détaillant de mobilier Conforma qui nomme aujourd’hui la compétition sportive de football, la ligue 1, la « Ligue 1 Conforma ».

 

Création et choix d’un nom de marque

 

Durant cet article, nous nous intéresserons tout particulièrement au sens premier du terme naming : la création et le choix d’un nom de marque. Le naming s’inscrit dans une démarche de stratégie  globale et de positionnement de marque. Il est important puisqu’il communique avec précision aux consommateurs, l’image, l’histoire, le savoir-faire et les valeurs de l’entreprise. Un naming travaillé et réussi est à la fois mémorable et unique. Il augmente considérablement la notoriété de la société ou du produit.

 

Qu’il soit géré en interne ou en externe, le naming demande un grand investissement. Il requiert de longues heures de recherche et exige à la fois de la créativité mais aussi des compétences juridiques indéniables. Le naming réclame réflexion afin d’éviter par la suite, certains soucis d’ordre juridiques et/ou de compréhension.

 

Pour toute création de nom de marque, l’entreprise vérifiera au prêt de l’ INPI, la disponibilité juridique du nom. Elle fera attention à la facilité de prononciation de celui-ci, afin d’éviter des soucis de phonétique à l’image des marques Huawei (prononciation : Wah-Way) et Dr. Oetker (prononciation : docteur Ut-ker). La taille du nom, doit elle aussi être raisonnable afin d’être facilement mémorisable.

 

Le naming demande des capacités onomastiques. Il s’agit d’une branche de la lexicographie qui étudie les noms propres, leur étymologie, leur formation, leur usage à travers les langues et les sociétés. Pour les marques souhaitant s’implanter à l’étranger, il est important de faire passer au nom de marque, un test de validation linguistique afin de vérifier que ce nom ne fasse pas référence à un terme négatif en une autre langue (ex: La marque japonaise d’optique « Hypercon » n’a pas réussi à s’implanter en France suite à son nom de marque.)

 

Pour la création de noms de marques et la mise en place d’un naming, Section 4 apporte son expertise dans le  brandstory et la stratégie de marque pour imaginer des noms riches ne pouvant appartenir qu’à une seule entreprise. L’agence réalise également les démarches nécessaires pour la vérification et la disponibilité de la marque auprès des services juridiques.

Merci, votre commentaire a bien été envoyé. Il doit cependant être approuvé avant sa publication.